Dégustation instantanée de bon petit plat à base de Kpop
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  [OS Yaoi, Super Junior KyuHae] Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neko-chan



Féminin
Messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 23
Localisation : France

MessageSujet: [OS Yaoi, Super Junior KyuHae] Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.    Mer 16 Mar - 21:03

Titre: Et pourtant je t'aimais...
Rating : -13 (?)
Couple: KyuHae
Genre: Romance
Résumé: -
Notes de l'auteur: Hum... Cet OS est assez long... ^^" mais j'ai fais de mon mieux alors j'espère que vous aimerez ! Donnez votre avis s'il vous plait ! ♥


Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.



Jamais il n’aurait pensé qu’il tomberait à un tel niveau de dépendance. Jamais il n’aurait osé penser qu’il l’aimerait autant. Non, même si on le lui avait dit, même si on le lui avait prédit, non, jamais il n’y aurait cru. Et pourtant, il se retrouvait là, à l’observer, à le détailler, à lui chercher le moindre petit défaut qui pourrait lui arracher cet amour si douloureux qu’il croyait mourir à chaque fois qu’il le voyait. Oh, bien sûr qu’aimer est un sentiment enviable, merveilleux, romantique et qu’il compose tout ce qu’il y a de plus doux et mielleux ! Mais DongHae lui, ne voyait pas les choses comme cela, parce que premièrement il aimait un homme et que deuxièmement, l’amour était pour lui comme un emprisonnement, une douleur intense dans sa poitrine, tout dans son esprit voulait rejeter ce sentiment et malgré tous ses efforts, il l’aimait. Et malgré tout, il ne cessait de tomber et de retomber dans le piège de celui qu’il aimait. Celui qui venait l’embrasser, celui qui lui disait les plus beaux mots d’amour, celui qui lui chantait les plus belles berceuses en le prenant dans ses bras et en lui caressant les cheveux, celui qui, du jour au lendemain le laisser tomber, se terrer à nouveau dans le désespoir et qui revenait le séduire pour de nouveau l’enfoncer, lui, Choi KyuHyun, l’objet de toutes ses pensées, celui qu’il aimait d’un amour brûlant, celui pour qui il aurait put tout abandonner. Tout, même sa vie. C’était un de ses jours où il était seul, assit comme toujours près de la fenêtre de la cantine. Il ne mangeait pas. Il se contentait de le regarder, de l’admirer, il était fasciné par sa façon de se mouvoir entre ses amis avant d’habilement jeter le ballon pour le mettre dans le panier sous les cris surexcités des filles. Il se décida enfin à détacher son regard de KyuHyun pour faire face à son plat, peu appétissant il faut bien l’avouer et s’amusa à écrire d’insignifiantes petites choses dans sa purée. Lorsqu’il jeta un nouveau regard dehors, il n’était plus là. Il baissa la tête déçu. Il s’apprêtait lentement à manger ce plat qu’il détestait tant quand il sentit deux bras l’enlacer et un parfum qu’il aurait reconnu entre mille.

- Je croyais que tu n’aimais pas la purée.
- C’est vrai… Pourquoi tu es là toi ?

- Je voulais te voir, dit KyuHyun le plus naturellement du monde.
- Oh… Merci…

Il ne pouvait s’en empêcher, il rougissait. Il était heureux que KyuHyun veuille le voir mais… Etait-ce la vérité ? Ou encore un de ces éternels mensonges ? KyuHyun se détacha de lui, prit le plateau, le vida, le rangea et revint vers DongHae qui le regardait ébahi et lui prit la main.

- Qu’est ce que tu aimes ? , demanda KyuHyun avec un sourire malicieux, On sèche aujourd’hui je t’emmène où tu veux !
- Je…

Il ne savait pas quoi répondre. Habituellement, KyuHyun n’était pas si gentil avec lui.

- Fishy ?, appela doucement le cadet

DongHae rougit violemment à l’entente de ce surnom et le regarda avec de grands yeux, ce qui le fit rire.

- Tu aime le poisson non ?
- Hum…
- Alors allons dans un restaurant où ils font du poisson ! Ne t’en fait pas, c’est moi qui paie !


DongHae soupira mais serra un peu plus fort sa main dans celle de KyuHyun pour lui montrer qu’il le suivrait. De toute façon, il cédait toujours. Il était prêt a se damné pour passer ne serait-ce qu’une heure seule avec lui et pire encore, il était prêt a tout, même a mourir, juste pour entendre un jour un simple « Je t’aime ». Mais il savait que ça n’arriverai pas. KyuHyun ne l’aimait pas. KyuHyun jouait. Mais lui, il avait besoin de lui. De sa présence. De ses baisers chastes certes, mais vital. De sa voix. De sa main dans la sienne. Il avait tant besoin de lui que c’en était devenue une obsession. Oui, il était obsédé par KyuHyun et peut être qu’au fond c’était ce qu’il y avait de plus triste. Il se laissa ainsi guidé dans la rue trop faible pour dire qu’il ne voulait pas sécher les cours, pas assez fort pour dire que ses parents aller fortement le réprimander, trop heureux pour y penser. Ils arrivèrent finalement à un petit restaurant plutôt sympathique mais surtout très intimiste.

- Je suis sure que tu aimeras, dit KyuHyun avec un sourire.
- Merci…
- Tu sais, tu es vraiment adorable.


DongHae le regarda perdu avant de s’empourprer en baissant les yeux et ils entrèrent dans le restaurant. KyuHyun guida son ainé à une table et le fit s’assoir. Ce fut lui qui commanda et DongHae se demanda comment KyuHyun savait quel poisson il préférait. Il s’émerveilla lorsqu’il vit son plat arriver.

- Wooow ça a l’air vraiment bon !
- Ça l’est je t’assure.
- Merci Kyu’ !
- De rien… Ah et au faite DongHae…
, un petit rire lui échappa lorsqu’il vit DongHae relever la tête avec son air innocent et la bouche pleine ce qui lui donnant un adorable air d’hamster.
- Hum ?
- Finit ta… Bouchée ? je te dirais après.


Après quelques instants, DongHae avala sa délicieuse nourriture.

- Ah ! C’est trop booooon !!!!
- Tu vois ? Je t’avais dis que ça te plairait !
- Tu voulais me dire quoi ?,
demanda DongHae avec un sourire
- Eh bien… ça fait quoi quand on aime ?

DongHae manqua de s’étouffer. Qu’elle était donc cette question ? Quel était donc cet espoir qui lui gonflait cœur ? Il ne put cependant s’empêcher de rougir de nouveau alors que KyuHyun encrais son regard dans le sien a la recherche d’une réponse quelconque.

- Euh… Je… ne sais… pas ? , bafouilla t-il ne sachant que répondre.
- Tu m’aime non ? Alors dis-moi ce que tu ressens pour moi !, l’encouragea a sa manière le plus jeune.
- Eh bien…, il marqua une courte hésitation, Au début tu ne t’en rends pas compte mais au fur et a mesure tu ne cesse de regarder la personne, tu retiens ses habitudes, ce qu’elle aime, ce qu’elle déteste, ton cœur bat plus vite, et tu finis par ne plus pouvoir vivre sans elle, tu pense toujours à elle, tu es heureux seulement si elle va bien…

Lorsqu’il avait exprimé ses sentiments, ses yeux c’étaient mis à briller et un délicieux sourire de bien être c’était installé sur son visage rougissant.

- DongHae ?
- Hum ?
- Je pense que je suis amoureux.


DongHae perdit aussitôt son sourire et lâcha sa fourchette. A cet instant, la douleur de son cœur était si forte et lui faisait si mal qu’il aurait voulu mourir. Il baissa la tête et se leva.

- Fishy ? Ou tu…
- Ne m’appelle pas comme ça !
- Hein mais…
, Tenta de dire KyuHyun qui ne comprenait plus rien.
- Tais-toi !
- Quoi ?
- TAIS TOI JE TE DIS !


Plusieurs personnes présentes dans le restaurant se retournèrent vers eux. Non pas que le spectacle soit intéressant mais l’ainé venait tout de même de hurler.

- J’en ai marre ! Arrête de jouer avec moi ! Avec mes sentiments ! Tu sais très bien que je t’aime ! Alors pourquoi tu fais ça ?! C’est si amusant que ça ?! Tu fais que venir ver moi pour me lâcher puis revenir ! mais tu sais quoi ?! Je ne veux pas être un substitut !
- DongHae…,
tenta KyuHyun
- TAIS-TOI !, le coupa DongHae, je ne veux plus te voir JAMAIS ! je te déteste KyuHyun tu entends ?! JE TE DETESTE !!!

KyuHyun le regarda partir, trop choqué pour pouvoir réagir. Lorsqu’il se ressaisit, il capta que tous les regards étaient concentrés sur lui.

- MAIS QU’EST-CE QUE VOUS REGARDEZ VOUS ?!!!

Ne contenant plus sa colère, il donna un coup de poing sur la table avant de partir sans oublier bien sur de poser l’argent du repas sur la table. Il avait sans doute trop donné, mais à ce moment là, il s’en fichait complètement, de même que les gens qu’il bousculait dans la rue et des voitures qui klaxonnaient sur son passage. Il rentra chez lui en prenant soin de claquer la porte. Il regarda son portable. Aucun message, aucun appel manqué.

- Mais qu’est ce qui ne va pas avec lui ? Pourquoi il n’a pas comprit ? Bon tant pis je lui parlerai demain au lycée.

Oh certes, se parler a lui-même pourrai le faire passer pour ridicule, seulement, c’était un moyen comme un autre de réfléchir a son problème et de toute façon, il n’y avait personne chez lui a cette heure ci. Il s’énerva tout seul sur ses jeux vidéo avant d’aller se coucher se demandant toujours comment il pourrait arranger sa situation. Lorsqu’il arriva au lycée le lendemain matin, il ne vit pas DongHae, et malgré toutes ses attentes, et malgré qu’il connaisse son emploie du temps par cœur, à aucun moment il ne le vit. Ni ce jour là, ni les jours qui suivirent. Il l’appela plusieurs fois, lui envoya des messages mais DongHae ne répondait pas. Au bout d’une semaine d’absence, il se décida à parler aux amis de DongHae.

- Excusez-moi…
- Oh mais qui voilà ?!
, dit un grand blond, Ne serait-ce pas Choi KyuHyun ?
- HeeChul Hyung arrête ça s’il te plait.
- Mais Hannie ! Il fait du mal à DongHae !
- HanGeng a tout de même raison hyung…
- HyukJae tu vas pas t’y mettre aussi !
- Excusez moi…
, Tenta de nouveau KyuHyun, mais…Pourquoi il est absent DongHae ?
- Ah ça t’intéresse maintenant ?
- HeeChul !,
Intervint HanGeng, Il est absent parce que j’imagine que ce que tu lui as dis lui l’a rendu triste déjà qu’en ce moment il n’allait pas très bien…

KyuHyun baissa la tête et se mordit la lèvre inférieure. Alors DongHae était mal depuis quelque temps déjà ? Et il ne s’en était même pas rendu compte ?

- C’est normal que tu ne l’ai pas remarqué, lui dit gentiment HyukJae, Il est toujours heureux quand il est avec toi.
- Oui et toi tu lui sors comme ça « je suis amoureux » !!!, Sérieux il y a mieux pour briser un cœur tu sais ? Tu crois qu’il ne souffrait déjà pas assez comme ça de n’être qu’un jouet pour toi ?!... Bah alors répond !
- Hee calme toi…
- Que je me calme ? Hannie, comment veux tu que je me calme ?!!
- Il est à la limite de pleu…
- Je voulais juste me la jouer drama… Classe quoi !
- Hein ?
- Je pensais qu’il comprendrait ! Je ne pensais pas qu’il réagirait ainsi !
- Que veux tu dire?
, demanda HeeChul qui s’était soudainement radoucit
- Je lui ai demandé comment on savait qu’on était amoureux et après j’ai voulu faire ma déclaration a la façon classe mais… Il n’a pas comprit…

Il baissa de nouveau le regard. Oui, l’amour est un sentiment qui nous rend maladroits, lorsqu’il s’empare de nous, nous ne savons plus comment réagir, nous sommes à la fois heureux et malheureux c’est si étrange que toutes nous actions peuvent avoir des répercussions invraisemblable. C’était précisément ce que vivait KyuHyun à cet instant. A avoir trop joué, il se trouvait dans une situation délicate. Mais qui se serait douté de ce qui l’avait poussé à agir ainsi ? Qui est ce qui aurait pu savoir a quel point le jeu du jeune homme était lourd de sens ? Apprécier quelqu’un qui vous aime, aller vers lui, s’amuser avec lui, l’embrasser seulement chastement, le prendre dans ses bras, lui chanter des chansons mais toujours s’éloigner, ne jamais s’attacher. Et pourtant il était toujours revenu vers DongHae, il ne pouvait s’en empêcher. Comme lorsque l’on devient accro à la drogue, on a beau tenter d’arrêter, on finit toujours par y revenir. Et finalement, peu à peu, Choi KyuHyun était tombé amoureux de Lee DongHae. Il avait mit du temps à l’admettre. Peut être trop. Mais maintenant, il devait se rattraper.

- Et… Qu’est ce que tu compte faire maintenant ?, demanda HyukJae
- Je ne sais pas… Vraiment pas…
- Tu devrais peut être allé le voir ?
, proposa gentiment HanGeng
- Oui fait ça mais plus tard parce que là la sonnerie nous indique gentiment que nous devons retourner en cours… KyuHyun-Ah ! Tu peux rester avec nous aujourd’hui si tu veux !
- Oh HeeChul hyung devient gentil!!!
- Fais gaffe bientôt je ne le serais plus avec toi Jae…
- Merci mais… Et mes amis ?
- Ben il reste avec nous !
, s’exclama le grand blond comme si c’était une évidence.
- Ok…

Malgré la bonne ambiance du groupe qu’ils formaient à présent, KyuHyun ne parvenait pas à s’amuser. Il pensait trop à DongHae. Il se demandait ce qu’il faisait, ce à quoi il pensait mais surtout, comment il allait. Le soir arriva cependant bien vite accompagné de la fin des cours et il se dirigea enfin vers l’appartement où DongHae vivait seul pour pouvoir poursuivre ses études à Séoul. Il se rendit malheureusement bien vite que celui-ci n’était pas chez lui et décida de l’attendre, mais plus le temps, plus les heures passaient, plus l’inquiétude l’envahissait. KyuHyun réfléchit à l’endroit ou DongHae avait put se réfugier et soudainement, il se rappela de son endroit préféré : Le toit d’un immeuble, qui laissait voir l’ensemble de Séoul. Ce paysage était merveilleux, en particulier la nuit… Voilà ce que DongHae pensait, debout, sur le toit. Il se rapprocha un peu du bord, juste pour voir. Il se mit si près, qu’au moindre faux pas, à la moindre erreur, il risquait de tomber. Il s’amusa à balancer un de ses pieds dans le vide et un sourire naquit sur ses lèvres à l’idée même de la chute. Il s’imagina un instant ce qu’il deviendrait s’il tombait : Quelqu’un de méconnaissable, défiguré, ses membres seraient désordonnés. Un petit rire lui échappa. Vraiment, il avait des pensées bizarres. Mais qui se soucierait de lui s’il n’était plus là ? Son père était mort, sa mère l’avait renié à cause de son orientation sexuelle, et son amour, son seul amour ne l’aimait pas. Il reposa son pied sur le sol et soupira alors que les larmes lui montaient de nouveau aux yeux. Il baissa son regard. Tout semblait si petit, si insignifiant. C’est vrai, il n’était rien. Il était comme ces gens en bas, qui courent, se pressent, téléphonent, conduisent pour rentrer chez eux retrouver leur famille… Tout comme eux il n’était rien et pire encore, il n’y avait personne qui l’attendait. Absorbé par son observation, il n’entendit pas le cri paniqué de KyuHyun. Cependant, il fut très surprit de sentir deux bras lui enserrer la taille et le ramener en arrière. Ce fut que lorsqu’il fut violemment retournait par les épaules qu’il comprit ce qui lui était arrivé et leva vers KyuHyun de grands yeux perdus.

- NON MAIS ÇA VA PAS ? !!!, hurla KyuHyun en le secouant, TU VOULAIS TE TUER HEIN ?!! POURQUOI ?!!! TU SAIS TRES BIEN QUE TU NE PEUX PAS ME FAIRE ÇA !!!, Il arrêta soudainement toute parole, tout mouvement et regarda DongHae qui était désormais effrayé avant de le serrer contre lui aussi fort qu’il le pouvait, … J’ai eu si peur… Ne me fait plus jamais ça.

DongHae ne bougeait plus. Il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire. Il ne comprenait pas pourquoi KyuHyun disait tout cela et encore moins comment il s’était retrouvé dans ses bras. Mais il sentait qu’il avait fait quelque chose de mal.

- Pardon…, tenta t-il
- Tu n’as pas à t’excuser DongHae… C’est moi… Tout est de ma faute.
- … Tu sais, je n’allais pas sauter. J’aime beaucoup trop te regarder pour ça
, répliqua DongHae en rougissant, et puis… Je me demandais seulement ce que ça ferait si je disparaissais de cette terre…
- Ma vie serait un enfer tu sais ?
- Pourquoi ?
, s’étonna l’ainé
- Tu sais l’autre jour… Celui où on est allé au resto…
- Ah… Ce jour là… Je suis désolé KyuHyun mais je ne suis pas un subs…
- Mais écoute moi donc jusqu’au bout !
, le coupa le cadet, L’autre jour j’ai voulu me la jouer cool ! Donc ma déclaration était un peu à la façon drama… Mais comme tu es trop naïf pour comprendre, je vais te le dire de façon clair, il s’écarta un peu de façon a pouvoir le regarder dans les yeux, Je t’aime.

DongHae regarda KyuHyun ébahit, se demandant si ses oreilles lui jouaient des tours ou si les mots de son cadet étaient réels. Il sentit la main de celui-ci lui caresser les cheveux.

- Décidément, tu mets vraiment du temps à comprendre… Mais c’est sans doute ça qui te rend si adorable…

KyuHyun reposa sa main sur l’épaule de son ainé et se pencha doucement pour poser avec tendresse ses lèvres contre celles de DongHae. Celui-ci, ne répondit pas immédiatement au baiser. Il tentait d’assimiler l’information. Ce fut seulement lorsque la douce langue de KyuHyun lui chatouilla les lèvres qu’il comprit ce qu’il faisait. Et comme si son corps agissait soudainement seul, il passa ses bras autour de la nuque de son cadet en fermant les yeux et en entrouvrant lentement la bouche afin d’approfondir le baiser. Leurs langues se cherchèrent, se trouvèrent, dansèrent, s’entrelacèrent, se frôlèrent comme si elles avaient toujours attendue cette instant où elles deviendraient jumelles, ce jour où elles prouveraient a leurs possesseurs l’amour infini qu’ils avaient l’un pour l’autre. Ils s’embrassèrent jusqu'à ce que l’oxygène indispensable a la vie, leur rappelant leur condition humaines les séparèrent. A bout de souffle, le joues rosées, les lèvres rougies, ils s’observèrent un instant avant de s’enlacer de nouveau, respirant l’odeur de l’autre comme si cela était encore plus important que l’air qui emplissait de nouveau leurs poumons.

- Et maintenant ?, chuchota DongHae resserrant un peu plus fort son étreinte autour de la taille de KyuHyun.
- Tu veux bien me montrer ton appartement ?
- Oui mais pourquoi ?
, Demanda t-il en relevant la tête
- Comme ça…, répliqua KyuHyun avec un petit sourire qui en disait long.

L’ainé comprit soudainement où son cadet voulait en venir.

- Pervers, dit il en enfouissant de nouveau sa tête dans le cou de son cadet pour cacher la rougeur qui c’était peinte sur ses joues.

Celui-ci rit un peu et berça un peu son, il pouvait désormais le dire, petit ami.

- Tu sais, on n’est pas obligé de le faire maintenant…
- Je… ça ne me dérange…pas… mais tu en parles comme ça toi…et…et moi ça me gêne !
- Ha ha…
, se moqua KyuHyun, pardon… Je ne le referais plus… On va chez toi alors ?, dit il en relevant la tête de DongHae.
- Oui… Mais arrête de me regarder comme ça !!!
- Tu es si mignon quand tu rougis ! Bon tu es prêt ?
- Hein ? Mais de quoi tu… Aaaaah !!!


KyuHyun venais de le soulever et DongHae n’eu d’autre choix que de s’agripper le plus vite possible au cou de son cadet.

- Let’s go my princess !
- Hey ! Je n’suis pas une princesse ! J’suis même pas une fille ! Lâche-moi !
, s’exclama t-il en balançant les jambes espérant que son « kidnappeur » le lâcherait
- Bon t’es un ange alors mais… Non je ne te lâcherai pas !
- KyuHyun, comment veux tu que l’on rentre chez moi alors ?


KyuHyun le regarda avec un sourire en coin avant de, avec la main de son bras qui tenait le dos de DongHae, fouiller les poches de ce dernier, et il prit un air victorieux lorsqu’il trouva les clés.

- Voilà !
- Tricheur.
- Tu boudes ?
- Même pas ! Mais… Tu comptes vraiment me porter ainsi jusqu’à chez moi ?
- Oui évidemment !
- Mais… et les gens alors ?
- Tu te soucies encore du regard des autres toi ?
- Pas vraiment…
- Alors let’s go !


Dans les bras de KyuHyun, en pleine rue, DongHae se demandait ce qu’il avait fait pour en arriver là tant cette situation le gênait. Cependant, il reconnaissait volontiers que ce n’était pas désagréable, bien que la descente des escaliers de l’immeuble ait été à limite de la catastrophe avec un nombre incalculable de fois où ils avaient manqués de se tuer en tombant. Aux alentours, les gens les regardaient d’un air étrange, certain changeait même de trottoir alors que d’autre s’attendrissaient. Il faut dire aussi qu’ils avaient l’air d’un bien drôle de couple. Un jeune homme portant un autre jeune homme tentant de dissimuler sa tête contre le torse du premier. Oui, vraiment, les personnes qui les observaient, devaient les trouver bien étranges. Mais ils s'en fichaient. Toutes les peurs et les pressions qu’ils avaient subies, s'évaporaient soudainement les rendant plus légers et euphorique que jamais, leur offrant ainsi cette insouciance qui leur offrait la liberté de progresser dans la ville tel un chevalier portant sa princesse, ne prêtant aucunement attention aux regards divers qui représentaient les pensées des passants. Aucune de ces personnes là n’aurait pu s’imaginer que, quelques instant auparavant l’un d’entre aurait put tomber d’un toit, et l’autre aurait put pour toujours se sentir responsable d’une mort accidentelle qui serait passé pour volontaire. Ils arrivèrent enfin devant la porte de l’appartement de l’ainé et ce fut un vrai défi d’ouvrir la porte. Ils réussirent cependant cet exploit dans de joyeux éclats de rires.

- Tu me laisse descendre maintenant ? Je me demande déjà comment tu as pu tenir tant de temps…
- Hors de question et si tu veux tout savoir je t’ai porté avec la force de l’amour !


Cette dernière réplique bien tournée, eu le don de faire rougir DongHae jusqu’à la pointe des oreilles.

- Je ne me lasserai jamais de te le dire mais tu es adorable tu sais mon Fishy ?
- …
- Alors… Elle est où ta chambre ?


Rougissant plus encore, DongHae montra timidement la porte du fond. KyuHyun se dirigea calmement vers celle-ci et l’ouvrit. Il découvrit alors le petit monde caché de son ainé. Il y avait beaucoup de CDs, les murs de la chambre était bleus et noir ce qui donnait l’impression d’entrer dans un aquarium, le regard de KyuHyun marqua une pause sur un micro, il ne l’avait jamais entendu chanter.

- Tu chanteras pour moi un jour ?
- Hum, si tu veux…
- Merci.


KyuHyun allongea alors doucement DongHae sur le lit. Il le regarda tendrement, puis, il lui prit la main et lui baisa les doigts avant de faire glisser ses lèvre jusqu’à celles de son amant, s’amusant à les frôler, les mordiller.

- Tu sais, j’ai toujours eu peur d’aimer. Mais avec toi, c’est différent, je sais que ça durera.

Puis, traçant la courbe de sa mâchoire lentement, il glissa insensiblement sa langue dans son cou provoquant des milliers de frissons à DongHae qui sentait déjà la fièvre monter en lui et qui s’agrippa au t-shirt de son amant en jetant la tête en arrière alors que, celui-ci s’arrêtait au creux de son cou afin de laisser une jolie marque rougeâtre pour laquelle il se ferait surement réprimander. Mais il ne s’attendait surement pas à ce que DongHae s’accroche soudainement à son cou et lui inflige la même torture au niveau de la clavicule avant de retomber lourdement sur le lit alors que KyuHyun se jetait sur ses lèvres. Une fois de plus, leurs langues se rencontrèrent et le cadet passa ses mains sous le T-shirt de son ainé caressant la douce peau de celui-ci avant de le lui retirer entièrement. Il couvrit alors le torse si finement musclé de son amant de baisers goutant à ce plaisir interdit, se réjouissant d’entendre la respiration de DongHae s’accélérer. Il sentit soudainement les mains de celui-ci lui attraper les épaules et les positions s’inversèrent. Son ainé lui enleva son t-shirt et l’observa. Il ne pouvait s’en empêcher. KyuHyun lui attrapa les mains et le regarda moqueur.

- Heureux ?

DongHae, soudainement gêné l’enlaça pour de nouveau se cacher dans son cou qu’il couvrit cependant de mille baisers. KyuHyun en profita pour reprendre sa position initiale, et tous deux furent bientôt nus. Au début, DongHae fut gêné mais les mots doux de KyuHyun le rassurèrent et il s’abandonna totalement à ses caresses. KyuHyun parcourrai son torse de baisers, laissant quelques marques de temps a autres, remontant lentement, passant sa main sur ses cuisses, les passants sur la courbe de ses fesses, arrivant dans son dos pour le ramener contre lui et torturer de nouveau son cou, pour finalement caresser son visage pour mieux l’embrasser. Il s’accrocha à la couverture lors de la préparation inévitable qui ouvrait pourtant les portes à d’infinis plaisir… Puis, enfin malgré la douleur qui le prit soudainement, KyuHyun unifia leurs deux corps, embrassant une fois de plus son amant, pour le rassurer, pour que la douleur ne soit pas trop forte. Puis, au bout de quelques instants, les deux être fusionnèrent, découvrant milles sensation jusque là inconnues, tous leurs sens s’étaient soudainement amplifiés et la moindre caresse suffisait à laisser échapper de leurs lèvres, un doux gémissement. DongHae se refusait à fermer les yeux tant il aimait regarder KyuHyun. Il le trouvait si beau en cet instant… Il admirait son corps si bien sculpté, ses bras qui les caresser avec une douceur infini et enfin son visage si parfait, sur lequel, de fines gouttelettes de sueur coulaient lentement le long de sa tempe. KyuHyun quand à lui se plaisait aussi à observer son amant. Il aimait voir ses joues rosies, ses mèches de cheveux désormais humides collées sur son adorable visage, ses lèvres entrouvertes desquelles de doux cris de plaisir venaient chatouiller ses oreilles comme la plus belle des mélodies. Ses yeux mi-clos qui le regardait avec une tendresse infinie, son torse, ses mains qu’il tenait fermement, sa tête jetée en arrière lorsque le plaisir lui coupait le souffle, tout chez lui, semblait magnifique, parfait. N’y tenant plus, KyuHyun posa de nouveau ses lèvres contre celles de DongHae approfondissant immédiatement le baiser, étouffant les gémissements. Alors que leurs langues dansaient, DongHae, libérant ses mains enlaça son dos le ramenant tout contre lui. Il rompit le baiser pour a son tour glisser sa langue dans se cou si désirable, y passant comme son cadet plus tôt sa langue, mordillant par moment sa douce peau. Se détachant soudainement de lui pour retomber de nouveau sur le lit, il laissait de nouveau KyuHyun prendre le contrôle de toutes ses émotions et ses sensations qui l’émerveillaient par leur force et le bien être qu’elles lui procuraient. Jamais l’un d’entre ne s’était sentit ainsi. Tout leur semblait si merveilleux qu’ils auraient voulu que cet instant ne s’arrête jamais. Leurs souffles se mélangeaient, leurs respirations s’étaient faites haletantes et leurs cris résonnaient à l’unisson. Ils ne faisaient désormais plus qu’un, tant de leurs corps que de leurs esprits, ils avaient entièrement fusionnés. Et lors de l’ultime instant, alors que l’exaltation du plaisir atteignait son apogée, ils s’hurlèrent d’une même voix combien ils s’aimaient, comme s’il s’agissait de la promesse d’un amour qui ne connaitrait jamais de fin. KyuHyun glissa à côté de DongHae et le serra contre lui.

- DongHae…, lui susurra-t-il à l’oreille, DongHae je t’aime.

DongHae posa ses mains sur celles de KyuHyun et se colla un peu plus à lui.

- Moi aussi je t’aime Kyu…
- Kyu ?
- C’est un surnom
, murmura DongHae en fermant les yeux.
- C’est mignon… Tu dors ?

Mais son amant ne lui répondit pas. Il était déjà plongé dans un profond sommeil. KyuHyun sourit avant de sombrer à son tour dans le monde des rêves. Lorsque DongHae se réveilla le lendemain, il comprit rapidement qu’il était seul. Sur le moment, il se sentit trahi et abandonné. Il avait la veille, donné ce qu’il avait de plus précieux et la personne qui lui avait dit « Je t’aime » n’était plus là. Il était soudainement très malheureux. Pourtant, lorsque la porte de la salle de bain de sa chambre s’ouvrit pour laisser entrer KyuHyun, il se sentit stupide d’avoir douté et lorsque celui-ci s’approcha de lui pour l’enlacer, il rendit fortement l’étreinte.

- Ça ne va pas ? Tu à l’air paniqué…, demanda KyuHyun inquiet.
- Pardon…

KyuHyun s’assit sur le lit pour comprendre les paroles de son ainé.

- Pourquoi tu t’excuses ?
- J’ai cru que tu étais parti…


Le cadet comprenait les sentiments de son petit ami. Le comportement qu’il avait eu au par avant expliqué parfaitement la pensée de DongHae. Il poussa un long soupir avant de le regarder en souriant et de lui ébouriffer les cheveux.

- Idiot, comme si j’allais t’abandonner après ça !

L’ainé se contenta de rougir, de prendre la main de KyuHyun et d’enlacer leurs doigts.

- Je préfère ça. Je n’ai pas osé te réveiller alors je me suis levé et j’ai pris une douche. Ah ! et je t’ai aussi fait couler un bain.
- Merci…


DongHae voulu se lever mais une forte douleur le fit se rassoir et il regarda son cadet hébété. Ce dernier ne put s’empêcher de laisser échapper un petit rire moqueur.

- Je t’y porte si tu veux. J’avais déjà le projet de te laver !
- Qu… Quoi ? Me laver ?
- Si tu le veux bien.
- Oui… Mais pourquoi ?
- Je ne sais pas… j’en ai envie c’est tout.
- D’accord…


Il devait bien l’avouer, DongHae était totalement embarrassé par cette initiative. Il se laissa cependant porter jusqu’à la salle de bain, nullement gêné par sa nudité. KyuHyun le glissa dans le bain et commença à le laver avec douceur. Il lui massait à présent les cheveux avec du shampoing. DongHae ferma les yeux. Il trouvait cela tellement agréable, la chaleur de l’eau associée à la délicatesse de son petit ami le comblait de bonheur.

- KyuHyun ?
- Hum ?
- Je t’aime.
- Moi aussi.
- KyuHyun ?
- Hum ?
- Tu peux… M’embrasser ?


KyuHyun ne put s’empêcher de sourire face à l’hésitation de DongHae. Il était décidément beaucoup trop adorable pour qu’il puisse lui résister. DongHae le regarda implorant. KyuHyun cessa son massage et posa tendrement ses lèvres sur les siennes. Quand ils se séparèrent, DongHae afficha une mine boudeuse car le baiser était trop court pour lui.

- Kyu…
- Ferme les yeux je vais te rincer les cheveux.
- Mais Kyu !
, protesta-t-il avant de fermer rapidement les yeux pour éviter que le shampoing lui rentre dans les yeux.
- Boude pas pour ça mon Fishy ! On a tout notre temps pour s’embrasser !… Ne gigote pas sinon tu va vraiment en avoir dans tes beaux yeux !

DongHae stoppa tout mouvement jusqu'à ce que KyuHyun est finit sa tâche.

- Je t’ai choisis des vêtements tu t’habilles ? Tout à l’heure j’ai trouvé ta machine à laver je vais y mettre les draps.

Une fois de plus, DongHae s’empourpra. Il s’habilla vivement le visage rouge à la pensée de la nuit qu’il avait passé. Lorsque son cadet revint, celui-ci le regarda avec affection.

- Tu aurais au moins put te sécher les cheveux !

DongHae lui tendit alors timidement et en baissant la tête une serviette blanche.

- … D’accord, dit KyuHyun en soupirant mais aussi en souriant.

La satisfaction qui pouvait à présent se lire sur le visage de l’ainé ne le rendit que plus mignon encore. Il s’assit sur le lit. KyuHyun lui mit la serviette sur la tête et commença à lui frotter la tête avec douceur. Il essorait chaque mèche lentement. Il prenait son temps et DongHae, comme a son habitude, le regardait faire. KyuHyun sourit et ébouriffa les cheveux de son ainé à l’aide de la serviette et posa celle-ci. Il contempla DongHae et dut se retenir de ne pas lui sauter dessus. Il souriait, ses cheveux mouillés étaient ébouriffés, il portait le pull trop grand pour lui de KyuHyun et un jean noir. Ainsi, il était adorable et même parfait. Il se pencha pour de nouveau l’embrasser mais avec passion cette fois ci. DongHae dut s’allonger pour mieux répondre au baiser. Mais ce fut lui qui le rompit en sentant les mains câlines de KyuHyun se glisser dans son dos.

- Arrête…, s’exclama t-il en riant.
- Ne t’en fais pas mon amour je veux juste caresser ta peau.
- Bon… ça va alors…
, murmura l’ainé en rougissant.

KyuHyun repris son baiser enflammé, effleurant, enlaçant sa langue a celle de son amour. Ils savaient à présent que rien ne les sépareraient. Ni les disputes, ni les difficultés, rien. Ils s’aimeraient un jour, deux jours, trois jours… Toujours.

…And I want you, only you, forever you because... I love you…



***FIN***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miette



Féminin
Messages : 86
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [OS Yaoi, Super Junior KyuHae] Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.    Dim 20 Mar - 16:30

    Woua ! Très bien ecris, j'aime beaucoup ton style ^=^ Que dire ? Je ne suis pas douée pour commenter >.< Ah si ! Quelque foi, il manque des petits mots, mais on comprend quand même ! xD Tu décris bien les sentiments, j'aime bien. C'était un plaisir de te lire ^^ Même si au début, ça ma un peu choqué, que ce soit KyuHyun le dominant. DongHea, à pour moi une tête de Dominant, alors ça ma fais bizarre xD Mais sinon, rien à dire ! Bravo ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko-chan



Féminin
Messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 23
Localisation : France

MessageSujet: Re: [OS Yaoi, Super Junior KyuHae] Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.    Dim 20 Mar - 17:49

Eeeh?!!! DongHae dominant ?! O.o Je l'ai toujours vu soumis moi XD
Je suis contente que ça t'es plu ^^
POur les petits mots, désolée XD C'est dans le feu de l'action, j'ai tendance a oublier XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miette



Féminin
Messages : 86
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [OS Yaoi, Super Junior KyuHae] Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.    Mer 13 Avr - 19:43

    Ah ! On a pas le même point de vue ! xD Non franchement moi je ne l'aurais pas imaginer soumis mais dans ton histoire ça collé bien, mais idées peuvent changer :3 Pas grave pour les petits mots ! xD C'était très comprehensible ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [OS Yaoi, Super Junior KyuHae] Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.    Sam 16 Avr - 22:28

heu j'imagine bien donghae puis Kyuhun comme sa pas de jaloux mais bon sa veut dire faire sa 2 fois hum hum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [OS Yaoi, Super Junior KyuHae] Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.    

Revenir en haut Aller en bas
 
[OS Yaoi, Super Junior KyuHae] Crazy about you, I want you, only you, forever you and no one else.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Super Junior Shindong explique qu'il a failli rompre avec sa petite amie
» [Fanfiction] Ryeowook's Story (One Shot - Super Junior)
» [K-Music] Super Junior
» Super Junior Kyuhyun et Kangin se sont disputés à voix haute une fois
» Pourquoi Super Junior Eunhyuk a t-il pleuré à la télévision ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{♣ A table! Kpop ::  :: Pause café :: ★ Fan - Fictions-
Sauter vers: