Dégustation instantanée de bon petit plat à base de Kpop
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (28.03.2011) Interview pour le magazine Aera Mook KPOP Boys Plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aikô

avatar

Féminin
Messages : 1243
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 22
Localisation : A l'église avec Bling-Bling ! Wedding Dress~

MessageSujet: (28.03.2011) Interview pour le magazine Aera Mook KPOP Boys Plus   Mer 30 Mar - 16:32


    ILS SONT APPELÉS LES « BEASTLY IDOLS », MAIS NE SONT-ILS PAS PLUTÔT DES « BABY BEASTS » ?

    Lorsque vous étiez jeunes, quel genre d’enfant étiez-vous ?

    Taecyeon : J’étais un enfant très actif lorsque j’étais à l’école primaire en Corée, mais je suis devenu plus calme une fois arrivé en Amérique parce-que j’avais du mal à communiquer avec les autres. J’ai travaillé très dur pour apprendre l’anglais, et je suis redevenu très actif lorsque j’ai été capable de communiquer librement. J’ai rejoint une équipe de foot à l’automne, et puis chaque saison j’essayais un club différent. Même le club d’échecs et de mathématiques.

    Junsu : On n’en attendait pas moins de toi. Personnellement, j’étais très timide, et même quand mon meilleur ami jouait avec ses autres amis, j’étais scotché pensant « Pourquoi est-ce qu’il joue avec eux et pas avec moi ? » Triste, n’est-ce pas ? (rire).

    Junho : J’étais indéniablement le capitaine de notre équipe de jeux. Les téléphones portables n’existaient pas à l’époque, donc j’allais pas loin des maisons de mes amis après l’école pour donner les directives comme « Rendez-vous sur la plaine ! Parce-qu’on va jouer au foot ! ». J’ai aussi essayé beaucoup de choses. Foot, baseball, natation, cuisine, programmation … Je n’étais pas heureux jusqu’à temps d’avoir tout essayé ce qui m’intéressait. Mais ma personnalité a changé après avoir grandi (de 16cm) pendant le collège.

    Taecyeon : J’ai grandi de 20 cm en deuxième année aussi ! Je pensais que j’étais devenu plus grand à cause du changement d’alimentation une fois arrivé en Amérique, mais apparemment non.

    Junho : Tes genoux te faisaient souffrir pendant ce temps, pas vrai ? Je faisais 146cm à l’école primaire, mais quand j’ai atteint les 172cm au collège, je ne pouvais plus jouer. C’est pourquoi je regardais des clips de danse en classe, j’écrivais des histoires fantaisistes, créais des sites internet, créais des jeux, programmais des ordinateurs … Je suis devenu une personne renfermé. Une fois au lycée, la danse m’a redonné et vie et j’ai pu redevenir celui que j’étais.

    Nichkhun : J’étais dans un club de badminton, je m’entraînais chaque jour pour les tournois. Mon père m’a toujours dit de ne pas perdre mon temps. Donc j’ai aussi appris à jour du piano, l’art et l’anglais depuis que j’ai neuf ans … Je n’avais aucun temps libre, même pas pour sortir avec des amis. Mon père était très strict. Il ne me laissait même pas regarder la télévision en semaine. Les seules émissions que j’étais autorisé à regarder étaient la chaîne de géographie nationale et les informations.

    Chansung : C’est vraiment strict ! J’étais totalement libre (rire). Je jouais beaucoup. Mais j’étais un peu étrange comme enfant. Par exemple, pour cache-cache, je partais tout seul me cacher dans certains endroits bizzares que personne ne trouverait jamais, je riais tout seul (rire). S’il neigeait, j’allais avec mon traineau sur le haut d’une colline et je leur jetais des boules de neige. Je me promenais en vélo aussi. Du jardin d’enfants jusqu’à que je sois étudiant, j’ai déménagé trois fois. Alors les récréations étaient l’occasion de me faire de nouveaux amis. Maintenant que j’y pense, ma vie était très animée à l’époque.

    Vos études se passaient bien ?

    Chansung : Franchement, je n’étais pas très concentré sur mes études, alors même quand mes résultats étaient mauvais, je ne m’en préoccupais pas trop. Je ne savais pas si étudier pour entrer dans une bonne université était si bien que ça, et mes parents ne m’ont pas demandé de faire des études non plus. Quoi ? Ils ont abandonné ? (rire) J’écoutais de la musique en classe. Je cachais mes écouteurs dans les manches de mon blouson et écoutait de la musique avec un coude relevé. Les autres élèves ne copiaient pas ce que je faisais. C’est du passé maintenant.

    Nichkhun : Je n’ai pas du tout étudié lorsque j’étais dans une classe de garçons, mais quand j’ai changé pour une classe mixte, je me suis remis à travailler. J’étais le seul garçon dans une classe de 6 filles, alors j’avais plus de raisons d’étudier.

    Junho : Ca stimule la fierté d’un homme n’est-ce pas ? J’étais plutôt bon élève. Même si je suis plutôt le genre de gars à me concentrer sur mes cours un mois seulement avant un examen. Mes amis et moi on travaillait pour deviner les questions. Et nos prédictions n’étaient pas si mauvaises que ça !

    Junsu : Pour moi, rejoindre une école de prépa a ouvert une nouvelle porte sur ma vie, les bulletins scolaires étaient très importants pour rentrer dans une bonne université. Mais les gens autour de moi étaient tous très intelligents, alors je n’arrivais pas à obtenir de bons résultats même quand je faisais de mon mieux. J’ai alors compris que les études n’étaient pas ce qui me convenait. J’ai rejoint la JYP Entertainment à l’âge de 17 ans (en âge coréen). C’était en octobre 2004.

    SERAIT-IL UN MENSONGE DE DIRE QU’ILS NE SE VOIENT PAS LES UNS LES AUTRES COMME DES RIVAUX ?

    Junsu a été le premier à devenir un trainee n’est-ce pas ?

    Junsu : Dans l’ordre c’était moi, Taecyeon, Nichkhun, Chansung, Junho, et Wooyoung. J’ai commencé à m’intéresser à la musique au collège, je participais à des petits concours. Nous savions ce que nous voulions faire une fois arrivés au lycée pas vrai ? Pour mon orientation j’ai chanté « I belive I can fly » de R.Kelly. Tout le monde m’a dit que j’avais été très cool. Même un professeur m’a donné 10,000 won (rires). Utiliser cet argent pour acheter du ddeokbokki est mon premier souvenir de gagner de l’argent en chantant. Grâce à ça, j’ai su que je devais devenir chanteur.

    Taecyeon : J’ai passé deux ans en tant que trainee, j’avais 21 ans (âge coréen).

    Wooyoung : J’ai toujours voulu devenir chanteur depuis le collège, mais mes parents et mes professeurs n’approuvaient pas cette idée. J’étais autorisé à danser seulement si je réussissais à être diplômé. Lorsque j’étais au lycée, j’étudiais jusque 23h, et après je dansais jusque 2h ou 3h du matin. Danser et étudier sont les seuls souvenirs que j’ai du lycée. J’ai choisi JYP, parce-que j’ai été ému d’un documentaire que j’ai vu sur Bi Rain.

    Nichkhun : J’étais en Amérique lorsque j’ai rencontré l’équipe de JYP au Starbucks. Ils m’ont soudainement dit de danser et chanter. Dans un café, vous voyez ! J’ai fait quelque chose qui ressemblait à du chant et de la danse, tous les gens qui passaient par là me regardaient. Ils étaient probablement choqués à quel point j’étais nul. (rires). C’était en 2005 lorsque j’avais 18 ans. Et puis JYP m’a appelé, j’étais officiellement employé en tant que trainee. Je suis arrivé en Corée en Avril 2006. Alors que j’étais quelqu’un de timide lorsque j’étais jeune, maintenant je suis capable de chanter et danser devant une large foule. Tout le monde peut tout faire à partir du moment où on essaye.

    Chansung : Lorsque j’avais 16 ans, j’ai rejoins JYP en espérant devenir un acteur. Même les trainee pour devenir acteurs doivent prendre des cours de danse et de chant. Alors que je prenais des cours de chant, je pensais « On dirait que c’est drôle d’être chanteur. Je pense que j’aimerais vivre en tant que chanteur. », alors j’ai changé pour cursus de chant.

    Je ne savais pas que vous vouliez devenir un acteur !

    Chansung : Je voulais spécialement devenir un acteur de Broadway. Même maintenant je continue d’aller à Daehakro pour voir des pièces de théâtre et des comédies musicales. Ces performances sont créées en pensant au public, n’est-ce pas ? C’était ce qui m’attirait.

    Junho : Lorsque j’étais lycéen, j’étais dans un club dramatique, mais j’ai vite changé pour devenir chanteur et danseur, alors j’ai rejoins le programme d’une audition appelée « Super Star Survival » alors que j’avais 17 ans. J’ai toujours été fan de J.Y.Park, alors j’ai toujours voulu rentrer chez JYP depuis le début. C’est un génie qui créé toujours des musiques que l’on n’attend pas, pas vrai ? J’étais attiré par ça.

    En parlant de JYP, est-ce que j’ai raison de dire que cette agence à un don pour choisir des personnes vraiment talentueuses ?

    Junho : En Corée, juste devenir un trainee chez JYP est un honneur. Plus que ça, il y a une chance de travailler avec beaucoup d’amis très talentueux.

    Junsu : C’est important que le système d’entraînement d’idol trainee soit bien organisé. Je pense que l’on est vraiment chanceux de pouvoir s’entraîner dans une maison de disques aussi bien.

    Nichkhun : J’aime aussi les bonnes ondes, comme si on était une famille.

    Taecyeon : JYP n’a pas d’organigramme strict où les seniors qui sont arrivés en premiers sont les meilleurs etc … On peut s’entraîner tous ensemble en harmonie et nous améliorer dans une atmosphère relaxante.

    Est-ce que les trainees se voient comme rivaux les uns les autres ?

    Junho : Ce n’était pas vraiment de la rivalité, c’était plutôt « Si ce mec peut le faire, alors je devrais être capable de le faire aussi. » On s’améliore en se critiquant les uns les autres, nous sommes plus comme des camarades que des rivaux.

    Wooyoung : Je pense que nous mentirions en disant que nous ne nous sommes pas un jour vu comme des rivaux. Mais, parce-que nous passons toutes nos journées dans le même espace ensemble, on a été plus apte à sympathiser.

    Nichkhun : Pour être honnête, je voyais Taecyeon comme mon rival. Nous avions le même âge et prenions les mêmes cours. Il était mon compétiteur numéro 1 et mon meilleur ami.

    Junsu : Alors comme ça ton meilleur ami ce n’est pas moi ? ahahah. (rires)

    Taecyeon et Wooyoung ont joué des personnages de lycéens souhaitant devenir chanteurs dans le drama « Dream High ». Est-ce que votre expérience en tant que trainee vous a aidé à jouer ?

    Taecyeon : Le drama m’était plus en avant les sentiments des personnages plus que le parcours d’un trainee, donc nous n’avons pas vraiment eu à utiliser notre expérience pour nos rôles.

    Wooyoung : Le drama et la réalité sont des choses complètement différentes.

    Junho : Premièrement, l’amour n’était pas du tout dans nos esprits lorsque nous étions des trainee. Ce n’est pas que ce n’était pas autorisé, mais tout le monde était tellement concentré sur les entraînements que nous n’avions pas de temps pour ce genre de choses. De plus, c’est un monde où le succès dépend entièrement du talent, donc toutes ces choses dramatiques de se sacrifier pour protéger un ami ne sont jamais arrivées dans la vraie vie avant.

    Chansung : La vie n’est pas aussi cool que ça.

    (Tout le monde acquiesce en hochant la tête.)

    Quel mode de vie aviez-vous ?

    Junsu : pour moi, lorsque j’étais lycéen, j’allais à l’agence pour m’entraîner juste après les cours jusque 22h/23h. L’emploi du temps, qui nous disait les cours que nous avions de 21h à 23h est accroché sur le mur. Comme à l’école.

    Nichkhun : Tout le monde, sauf les étudiants, allaient à l’agence à partir de 8h ou 9h du matin.

    Junho : Nos leçons consistaient à chanter et danser, et nous partagions des cours avec les 2AM aussi.

    Taecyeon : J’ai aussi pris des cours de chinois, et des cours de comédie aussi.

    Nichkhun : Je devais prendre tous les cours de coréen (pleurs). Ma tête ma faisait mal …

    Junsu : J’ai pris des cours de rap aussi. Mais rien concernant des cours de théâtre.

    Vous pouviez choisir quels cours prendre ?

    Junsu : La stratégie de la compagnie choisissait nos cours pour nous.

    Nichkhun, venant de Thailand, avez-vous été choqué par l’entraînement intense ?

    Nichkhun : Oui. Même si je m’y attendais, j’ai du beaucoup travailler.

    Est-ce qu’il y a les mêmes systèmes d’entraînement en Thailand ?

    Nichkhun : Hmmm … (il réfléchit pendant un moment), même s’il y en avait, je ne pense pas qu’ils s’entraînent aussi durement que les trainees en Corée. L’industrie musciale de Thailand est plutôt similaire à celle du Japon, les artistes développent leur talent après avoir débuté. Il n’y a pas beaucoup de chanteurs qui dansent … En Thailand, il y a beaucoup de groupes, donc c’est très commun pour les artistes de débuter en construisant leur expérience en tant que groupe indie.

    Quels sont les moments les plus difficiles auxquels vous avez du faire face en tant que trainee ?

    Junsu : L’évaluation de fin de mois ! On devait montrer ce dont on était capable en chant et en danse à chaque fin de mois, et après les tests, J.Y.Park nous appelait pour nous donner ses commentaires et ses conseils. C’était vraiment effrayant …

    Nichkhun : J’avais des tests de chinois et de coréen aussi … alors j’ai vraiment passé des moments très durs !

    QUE SIGNIFIE LE TERME « BEASTLY IDOLS »


    Selon vous, quel membre a été le plus époustouflant pendant votre période en tant que trainee ?

    Chansung : Junsu ! Il levait toujours la main pour les évaluations de fin de mois, il chante bien, et en plus de ça, on l’a toujours remarqué car il avait un style de cheveux très cool. Lorsqu’il a été très gentil avec moi lors de notre rencontre, j’ai tout de suite pensé que c’était quelqu’un de bien.

    Taecyeon : Je choisis Junsu aussi. Je me souviens toujours de son côté éclatant, c’était la première fois où je devais passer le test de fin de mois. Tout en le regardant chantant « Flower », je me suis demandé si c’était vraiment juste pour moi de m’entraîner avec quelqu’un d’aussi bon.

    Junsu (heureux) : You guys~~~~~~♪ Merci !

    Junho : Ma première impression était que Junsu était très charismatique. Taecyeon m’a toujours donné l’impression d’être un grand frère pour moi. Chansung a toujours une image cool, pendant que Wooyoung semblait être distant. Chansung était juste comme ça (rires) alors que Wooyoung est plus aimable qu’il n’en a l’air.

    Wooyoung : Taecyeon m’a laissé la plus grande impression. Comme vous pouvez le voir, il est très grand, il est donc très imposant. Mon premier jour en tant que trainee, je l’ai regardé en levant les yeux (à cause de sa grandeur) et je lui ai dit « Travaillons ensemble », il m’a répondu « Bien sûr » avec son sourire. Toute la tension que j’éprouvais s’est envolée en un instant.

    Taecyeon : yep, yep, c’est comme ça que je suis, non ? (rires).

    Quand je vous parle, je ne sens aucune « bestialité », vous dégagez plutôt une sensation de jeunes voyous ayant à peine 20 ans … D’où vient le terme « Beastly Idols » ?

    Junsu : Ce terme a commencé à nous être approprié lorsque nous avons enregistré l’émission « Idol Army » et nous agissions comme des animaux sauvages. En réalité cela veut plutôt dire « ces garçons incontrôlables » ou « enfants sauvages » … le genre de personnes qui vont n’importe où librement. Puis notre performance sur « I Have you » qui a plutôt mis en avant notre « pouvoir robuste » … Tout ça à finir par fonder le terme « Beastly Idols » (ou jimseung-dols) qui nous colle désormais à la peau.

    Comment vous sentez vous d’être appelés les « jimseung-dols » ?

    Nichkhun : C’est simple, nous en sommes plutôt contents. Nous sommes également fières que le terme jimseung-dols ait été créé pour les 2PM. Mais nous sommes tout de même plus adorables que ce surnom, je l’espère …

    Vous êtes devenus les membres de 2PM après avoir fait la téléréalité « Hot Blood », mais aviez-vous imaginé que vous débuteriez avec ce groupe-ci ?

    Junsu : Pas du tout ! Durant notre période en tant que trainee, 2PM et 2AM étaient réunis, donc nous n’avions aucune idée de qui allait être avec qui. Il y avait aussi la possibilité pour tout le monde d’être inclus dans un seul et même groupe.

    Nichkhun : J’avais imaginé être dans le même groupe que Taecyeon. Parce-que Junho prenais des cours avec une classe différente, je ne le connaissais pas avant le tournage de « Hot blood », donc j’ai été surpris de l’avoir dans le même groupe.

    Donc c’était tout à fait possible pour vous de joindre 2AM et chanter des ballades ?

    Junho : Tout à fait. Honnêtement, 2AM ou 2PM les deux auraient été géniaux. Mais ce n’est pas parce-qu’ils chantent que des ballades qu’ils n’auront jamais l’occasion de performer en dansant ; ils chantent des chansons comme « I Did you wrong » qui a un fort élément de danse. Je pense que les autres membres pensent comme moi.

    CONCERNANT LES FILLES …

    Cet hiver, le coupe Woo-U (Wooyoung + IU) a gagné beaucoup en popularité grâce à la romance entre Jason (Wooyoung) et PilSook (IU) dans le drama « Dream High »

    Wooyoung : Je vois Jason comme un gentleman poli envers tout le monde, ouvre la porte aux autres, et comme un playboy. En étant aussi courtois, je pense qu’il dépasse un peu les bornes (rires). Je ne connais pas tout ces choses non plus. Je suis très têtu lorsque j’aime une femme. Elle sera la seule que je regarde, et la seule que je traiterais d’une telle manière. Je suis comme ça avec tout ce que je fais. Par exemple, il y a eu une période, enfant, où j’étais tellement obsédées par mes animaux de compagnie que j’ai arrêté d’étudier.

    Jason a fini par tombé sous le charme de PilSook. Êtes-vous plutôt du genre à développer une relation romantique avec quelqu’un que vous connaissez déjà ? Ou plutôt du genre à tomber amoureux au premier regard ?

    Wooyoung : dans mon cas, je décide de l’aimer ou la déteste suivant les conversations qu’on entretient.

    Taecyeon : Je pense pareil que Wooyoung.

    Chansung : Je pense avoir eu l’expérience dans les deux cas. Mais je pense que la première impression compte beaucoup.

    Junho : Je tombe toujours amoureux au premier regard (rires). Bon, ce n’est pas non plus le coup de foudre, mais plutôt une sensibilité aux filles avec de l’élégance. J’ai également éprouvé des sentiments pour des filles qui me ressemblaient … J’ai espèce de radar pour ce genre de choses. Quand je pense « Ah ! Je pense que je peux bien m’entendre avec cette fille » j’ai bien souvent raison.

    Taecyeon : S’il te plait donne moi ce radar (rires). Personnellement je suis juste dans un cercle vicieux : tomber amoureux de quelqu’un, être trahi, souffrir, refermer mon cœur et puis rouvrir mon cœur pour une autre fille, et ensuite souffrir une nouvelle fois … (pleurs).

    Wooyoung : Peut-être que tu as un faible sens du jugement ? Quel genre de filles t’attire ?

    Taecyeon : Personne ni rien en particulier, mais … J’aime les filles qui sont fortes, et qui peut prendre soin de moi de temps en temps.

    Quelqu’un de fort et sensible à la fois ?

    Taecyeon : probablement. Mais pas quelqu’un comme Hye Mi (l’héroïne de Dream High) parce-qu’elle a une forte personnalité, et dans le drama elle n’a montré aucun soin à mon égard (rires). Pour être totalement honnête, je jouais Jin Gook en me demandant « Pourquoi est-ce que j’aime Hye Mi ? » mais je ne voulais pas trop influencer mon personnage, donc j’ai joué mon rôle en me disant « Elle semble peut-être froide à l’extérieur, mais à l’intérieur, elle a un cœur chaud. C’est une fille charmante »

    C’est pourquoi Hye Mi est le premier amour de Jin Gook. Elle doit avoir un certain charme. Bon, maintenant que nous parlons de premiers amours (rires), j’aimerais entre vos histoires concernant votre premier amour.

    Taecyeon : J’ai eu mon premier amour pendant l’école primaire, après un échange de « Je t’aime », « Je t’aime aussi », « Okay sortons ensemble »

    Wooyoung : C’était si tôt que ça ?

    Taecyeon : Huh ? Tu penses ? On mangeait des glaces ensemble … ce genre de choses.

    Wooyoung : Moi c’était en primaire. On s’aimait l’un l’autre, mais nous n’avons jamais été capables de nous l’avouer.

    Nichkhun : Alors comment vous vous êtes dis que vous vous aimiez ?

    Wooyoung : Je voulais tenir ses mains si fort, j’ai fait l’imbécile en classe, et je suis allé vers elle. En premier elle m’a dit « Va-t-en ! Pourquoi tu viens là ? » mais quand j’ai finalement pris sa main, elle a tenu la mienne en retour.

    Junsu : … Quelle innocente histoire !

    Junho : J’ai commencé à m’intéresser au sexe opposé à l’école primaire. Je pense que j’étais en 6ème année. Je suis tombé amoureux d’une fille plus petite que moi. Je me suis confessé à elle au parc et je lui ai demandé si elle voulait sortir avec moi. Même après m’avoir dit oui, j’ai tellement été timide que j’ai été incapable de retourner lui parler. J’ai fini par lui écrire une lettre, et puis pendant des mois on a finit par communiquer comme ça. Et parce-que nous ne communiquions pas l’un avec l’autre, c’est resté comme c’était.

    Chansung : Vous êtes tous si précoces ! J’ai passé l’école primaire sans penser une seule fois aux filles … Le sport était tout ce dont à quoi je pensais. Mon premier amour c’était au collège. C’était une fille qui fréquentait la même classe de taekwondo que moi, tout ce qu’on faisait c’est suivre les mêmes cours ensemble.

    Ca semble plutôt platonique. Dites la vérité, vous étiez tous populaires à l’école, n’est-ce pas ?

    Junho : un fille plus jeune d’une année que moi est venue vers moi pour me montrer son amour au collège. Elle m’appelait, me laissait des chocolats sur mon bureau en classe, et me laissait des lettres dans ma boite aux lettres.

    Wooyoung : Les joueurs de basket n’étaient pas super populaires lorsque nous étions ensemble ? Je n’ai aucun souvenir d’être populaire parce-que je jouais au foot.( rires)

    Chansung : Il y a eu un temps où je recevais des lettres de la part de 4/5 personnes par jour, mais comme Wooyoung l’a souligné, je pense que c’est parce-que je jouais au basketball.

    Vous avez du faire pleurer beaucoup de filles, non ?

    Nichkhun : ce n’est pas vrai. Nous sommes toujours fidèles.

    Junho : Mais en tant qu’hommes, on peut faire pleurer des filles même sans les tromper pas vrai ? Comme les filles qui continuent de pleurer sans dire pourquoi. Ca ressemble à « Je ne devrais pas te le dire pour comprendre, non ? » Mais je ne comprends jamais. Les hommes ne comprennent rien. C’est pourquoi, tout le monde, dites à votre petit ami exactement pourquoi vous pleurez, pourquoi vous êtes tristes, pourquoi vous êtes en colère, et qu’est-ce que vous voulez de nous ? Je fais cette demande en tant que représentant pour tous les hommes de ce monde !

    Taecyeon : Les hommes sont démunis face aux larmes des femmes. Tous les hommes du monde pourront confirmer.

    (Tous les membres des 2PM acquiescent)

    Chansung : Nous sommes vraiment impuissants face à une fille qui pleure. C’est un combat perdu d’avance. On a aucune chance de combattre ces larmes …

    Nichkhun : Je ne sais si je pourrais partir si je fais pleurer une fille.

    Les filles pleurent parfois car elles se sentent seules. Peut-être que vous n’avez pas passé assez de temps avec elle…

    [u]Junho
    : Je suis du genre à consacrer tout mon temps libre à ma petite amie, je la contacte beaucoup pour l’emmener à beaucoup de rendez-vous. Chansung est pareil, je crois. C’est en parlant avec les autres que l’on peut comprendre leurs sentiments.

    (Chansung acquiesce)

    En Corée, il est naturel d’entretenir une forte relation lorsque l’on se voit plusieurs fois dans la semaine, et que l’on s’appelle au moins une fois par jour. Cependant au Japon, nous avons plus souvent un type de relation plus occasionnel.

    Wooyoung : Vraiment ? C’est impossible pour moi. Vous ne vous demandez jamais ce que votre partenaire est en train de faire ? En Corée, on finit par se disputer si l’un de nous deux ne contacte pas l’autre pendant plus d’un jour.

    Junho : Je ne peux pas non plus, mais maintenant que j’y pense, le style japonais n’est pas une si mauvaise idée que ça. Ma vision de l’amour a changé depuis que j’ai commencé à travailler. Lorsque j’étais étudiant, je voulais une fille qui pourrait rester tout le temps à mes côtés, mais maintenant j’aimerais une personne avec qui je pourrais grandir, ou une personne dont je pourrais prendre soin, et inversement. Il y a quelques choses qui ne peuvent être fait que seul, et l’amour ne consiste pas seulement à être aux côtés de quelqu’un. Il semble qu’une relation au Japon peut durer plus longtemps.

    Chansung : Mais je pense que je veux continuer de la voir tous les jours. On n’a pas forcément besoin de faire quelque chose, mais je me sens plus à l’aise rien qu’en me trouvant dans le même endroit.

    Taecyeon : Je me fous de savoir si on se voit ou pas, et même de quel pays elle vient. Du moment qu’elle ne me fait pas de mal !!! Si elle me fait du mal … (fait semblant de pleurer)

    Junsu : Tu as vraiment souffert autant que ça ? (rires)

    Nichkhun : Je prie pour que Taecyeon et chacun d’entre-nous vivent une belle histoire d’amour.

    Source : KPOP France

_________________
TUMBLR → peacefull love


un petit pekito fait par les soins de Seika, merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(28.03.2011) Interview pour le magazine Aera Mook KPOP Boys Plus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Interview] Tokio Hotel dans le magazine Loka
» Interview avec John Burks pour Rolling Stone Magazine : 4 février 1970
» Interview des IKON pour le magazine "AND GIRL"
» [INFO] Bill illustre une publicité pour Bild
» [Juillet 2012] Interview Missy - Portrait Magazine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{♣ A table! Kpop ::  :: Actualité :: News Mars 2011-
Sauter vers: